15 novembre 2009

Un titre peu connu à rentabilité élevée, ça vous intéresse?

En investissement, les financiers nous rappellent fréquemment qu'il faut éviter d'investir dans les secteurs qui nous paraissent complexes étant donné qu'une fois en portefeuille, il est plutôt difficile, quand on comprend mal comment une société génère son argent, d'identifier les signaux de ventes ou d'achat que nous tendent le marché. Il est donc conseillé de s'en tenir à son cercle de compétence quitte à se priver de bonnes occasions en bourse.

Dans les derniers jours, j'ai appliqué pleinement cette philosophie en me départissant de mes parts dans la Banque Nationale. Ce titre, c'était le dernier qu'il me restait en portefeuille que j'avais acheté pour des raisons de rendement du dividende en 2007, année à laquelle j'ai commencé à investir dans les marchés boursiers. Ceux qui me suivent comprendront que ma philosophie d'investissement quant aux dividendes a évoluée depuis et ne se base plus sur le rendement du dividende mais plutôt sur sa croissance et son ratio de distribution, le genre de caractéristique que je crois, à long terme, m'apportera davantage de bénéfices compte tenu de mon jeune âge. Lentement... mais sûrement!

En liquidant mes actions de la Banque Nationale, je disposais maintenant d'un capital suffisant pour effectuer un achat d'actions qui convenait davantage à ma philosophie d'investissement. Comme vous le savez, j'ai surveillé étroitement le titre de Home Capital Group dans les dernières semaines, toutefois, étant donné que le secteur financier n'est pas un secteur que je maîtrise parfaitement, j'ai préféré jeter mon dévolu sur une société tout aussi rentable mais selon moi plus facile à comprendre: Le Groupe BMTC.

BMTC, c'est le plus grand détaillant de meubles et électroménagers au Québec avec un contrôle d'environ 30% des parts du marché. Par le biais de ses populaires bannières Brault et Martineau ainsi que Ameublements Tanguay, le Groupe BMTC parvient à se doter d'une structure de coûts très basse qui fait de cette société l'une des plus rentables au Canada. Le Groupe est très présent au Québec, on le remarque facilement par le biais de toutes les publicités qu'on voit à la télévision et dans les journaux. Je n'aurais d'ailleurs aucune difficulté à croire qu'il fait partie des plus gros annonceurs au Québec. Cette société est active dans le domaine de la vente au détail de meubles, d'électroménagers et d'électronique. Certains diront que c'est un secteur plutôt ennuyant et c'est d'ailleurs ce qui me plaît puisque quoi qu'on en dise, les gens auront toujours besoin de meubler leur domicile et BMTC permet aux clients de le faire tout en demeurant extrêmement rentable. Au niveau de sa structure boursière, notez que les dirigeants détiennent plus de 80% des actions de catégorie B (à 20 droits de vote par action) et environ 30% des actions de catégorie A (à 1 droit de vote par action). Seules les actions de catégorie A sont cotées en bourse, celles de catégorie B sont fermées. Enfin, l'entreprise compte plus de 2500 employés à la grandeur du Québec.

Quelques chiffres sur la rentabilité
Un tableau est la meilleure façon de vous illustrer la rentabilité incroyable du Groupe BMTC depuis plusieurs années:


Croissance moyenne de la valeur comptable par actions lors des 9 dernières années: 12.3%
Croissance moyenne du bénéfice par action lors des 9 dernières années: 24.76%
Retour sur l'avoir des actionnaires moyen des 9 dernières années: 26.84%
Variation moyenne du nombre d'actions en circulation chaque année: -7.68%

L'immobillier
Le Groupe BMTC est l'une des rares entreprise de détail à détenir en grande majorité les bâtiments dans lesquels ils réalisent leurs ventes. En fait, ceux-ci encaissent régulièrement des bénéfices extraordinaires par la vente de terrains et d'immeubles qui leur appartiennent ce qui a pour effet de gonfler le bénéfice par action. À titre d'exemple, parmi les bénéfices par action de 2,27$ en 2008, environ 0.45$ de ceux-ci sont liés à des événements extraordinaires et non aux opérations courantes de l’entreprise.

La compétition
Les principaux compétiteurs du groupe BMTC sont Meubles Léon, le Groupe Brick et Sears. Les autres concurrents sont ou bien plus petits (Germain Larivière, Corbeil, Sleep Country) ou bien actifs principalement dans un autre secteur (Future Shop, Best Buy). Un coup d'oeil aux principaux compétiteurs nous permet rapidement de constater que le Groupe BMTC est de loin celui qui est en meilleure position au Québec. Le Groupe Brick est en très mauvaise posture, ceux-ci ont d'énormes problèmes de liquidités en plus de présenter un bilan financier peu reluisant. Je n'ai pas de difficultés à m'imaginer que BMTC sera en mesure de capitaliser sur les difficultés de Brick durant les prochaines années. Enfin, Meubles Léon représente une entreprise rentable mais elle n'a pas la dominance que BMTC présente par ses chiffres. De plus, les derniers résultats trimestriels de Meubles Léon laissent présager des moments plus difficiles pour cette entreprise également.

Un regard vers l'avenir
Le plus gros défi pour le Groupe BMTC sera de bien réallouer son capital dans les prochaines années afin de conserver cette rentabilité hors du commun. Durant les dernières années la direction s'est tournée vers le rachat massif d'actions pour fins d'annulation ce qui fait monter les bénéfices malgré des ventes qui présentent une croissance plutôt faible. Il faut dire que le titre GBT.A a toujours été évalué de manière très conservatrice de la part des investisseurs, et donc, les dirigeants de BMTC ont eu beau jeu de se prêter à des rachats d'actions dans ce contexte. Dans l'éventualité ou le titre augmenterait considérablement, je crois que l'entreprise devrait se tourner davantage vers le versement de dividendes qu'ils soient spéciaux ou récurrents. Il faut noter que l'entreprise avait déjà tenté une percée en Ontario il y a quelques années mais cela s'était soldé par un échec. La direction de BMTC n'est donc pas friande d'une expansion dans les autres provinces. Enfin, M. Yves DesGroseillers, PDG de BMTC est probablement l'un des meilleurs gestionnaires au Canada quand vient la question de réallouer efficacement le capital, il réalise des rendements incroyables sans aucune forme de levier et avec une comptabilité très conservatrice. Je crois donc que les actionnaires peuvent dormir sur leurs deux oreilles à ce niveau, il y a probablement encore plusieurs années de grande rentabilité à l'horizon pour cette société québécoise.

Sources
Ce titre vous intéresse beaucoup? Je vous invite à aller consulter ces différentes sources qui vous en diront davantage sur l'entreprise, ses dirigeants ainsi que l'opinion des différents analystes et bloggeurs:

Forum de discussion sur le Groupe BMTC
Article du journal les affaires sur le secteur des détaillants de meubles pour 2009
Analyse du Groupe BMTC par Marc Fortier, blogue «Actions: Dividendes et Croissance»
Groupe BMTC: Un des secrets boursiers les mieux gardés: Page 1 - Page 2
Article du journal les affaires: Sept titres québécois qui répondent aux critères de Warren Buffett
Les derniers résultats trimestriels publiés
Le Rapport annuel 2008 du Groupe BMTC

Post-scriptum (ajouté le 2009-11-17)
Un autre point important à ajouter à l'analyse de BMTC réside dans le fait qu'en 1998, l'entreprise a modifiée sa façon de faire en terme de crédit accordé aux client. En fait, l'entreprise a cessé de financer les prêts consentis aux clients, ce service fut désormais assuré à même une carte de crédit émise par une institution financière. C'est donc dire qu'à partir de ce moment, l'entreprise a enregistré de plus grands flux de trésorerie puisque le risque du financement n'était plus assumé par eux. C'est d'ailleurs pour l'une de ces raisons que BMTC ne connaît pas les problèmes dont Brick souffre actuellement.

6 commentaires:

Collart Thierry a dit…

Merci de nous faire découvrir ce titre Pierre-Olivier.
Les chiffres sont très impressionnants et j'apprécie tout particulièrement le contrôle familial et les rachats d'actions massifs.
Je vais sérieusement me pencher sur ce dossier... Ton excellent exposé me donne l'eau à la bouche et comme j'ai quelques cartouches à tirer cette semaine...

Amicalement,

Thierry.

Pierre-Olivier Langevin a dit…

Bonjour Thierry,
Content de voir que BMTC t'intéresse. N'oublie pas de consulter les liens à la fin de l'article, il y en a des forts intéressants!

Pour consulter les résultats financiers et les rapports annuels, tu devras passer par la SEDAR:
http://www.sedar.com/search/search_form_pc_fr.htm

Pierre-Olivier

Pierre-Olivier Langevin a dit…

J'aimerais ajouter à cet article que le ROE réel de 2008 se situe plutôt dans les 33% puisque environ 10% du ROE de 43% est dû a des activités extraordinaires. C'est néanmoins une performance exceptionnelle!

Dominique Lamy a dit…

Bonsoir Pierre-Olivier,

Je te félicite pour cette belle présentation; claire, concise, bref, tout y est pour bien cerner l'entreprise.

Il s'agit d'un titre boursier très intéressant. Au cours actuel (28,00$), cependant, il m'est impossible d'en acheter significativement.

Je présenterai dans les jours qui viennent une analyse de HWKN-Q, société découverte par Thierry il y a quelques semaines de cela.

Bonne continuation,

Dominique

Pierre-Olivier Langevin a dit…

Salut Dominique,

Merci pour tes bons commentaires!
Je suivrai ta prochaine analyse avec intérêt.

Pierre-Olivier

phil a dit…

Bonjour Pierre-Olivier,
Comment as-tu trouvé les parts de marchés du Groupe BMTC?

Merci